Bog-Art

Stephane Gillain - Paintings
Contact the gallery for available works.

Text

Des morts-vivants ; des vivants déjà morts. Des borgnes, des sourires narquois, des crânes qui crânent.

Du sang, des tripes, du caca.
C’est gore, c’est punk, c’est hardcore.
Ca flippe, ça trique, ça pique.

Mais sous ses dehors trash, sans concession, nihilistes, anarchistes et scato, Stéphane Gillain nous offre son coup d’oeil qui remue ce qui pue, une autre vision de la vie à l’envi, un regard alternatif sur notre merde de quotidien, une optique à l’envers de notre dèche, l’enfer du décor.

C’est le coup de zoom d’un cyclope nyctalope qui nique nos préjugés, nos terreurs nocturnes, nos hantises, à défaut de niquer autre chose. C’est déjà pas mal. Il nous retourne pour mieux nous élever. Pour mieux nous indigner. Pour mieux nous réveiller. Mais ne nous fions pas aux apparences : Stéphane Gillain est un poète. Un poète érudit mais pas maudit. Même s’il médit.

Au rythme de ses peintures fluo et flashy, ce sont nos frustrations d’un soir, d’une vie qui explosent au grand jour. Quand il prend nos cauchemars d’enfant en otage, ce n’est que pour nous rappeler nos propres contradictions, battant en brèche les valeurs bien-pensantes de notre culture, de notre environnement, de notre société, de notre éducation.

Non, Stéphane Gillain n’est pas un artiste comme les autres. Touche-à-tout, il est écrivain, chanteur, dessinateur, poète, noceur, illustrateur, essayiste, gueuleur et peintre. Il brise les tabous en osant toutes les folies, toujours plus extrêmes, qui claquent au coeur du support. Il faut le supporter.

Mais c’est aussi pour mieux rappeler, sans doute, que le monde n’est pas rose alors qu’il pourrait l’être. Avec un peu de bonne volonté. Celle qu’il met tous les jours sur ses toiles, ses croquis, ses cahiers, ses cartons pour faire jaillir sa vérité, celle qui l’amène à tremper les pinceaux dans l’encre de sa colère.

Derrière les mots et les maux, l’oeuvre picturale de Stéphane Gillain nous parle sans bla-bla. Parce qu’elle réinvente un genre, voire même plusieurs. Puisant sa source dans une multitude de références, elle devient un tout inimitable et pourtant tellement évident que l’on se l’approprie immédiatement. En tout cas, avec ce garslà, c’est un gala dont on se régale. Cette exposition étonne, interpelle, séduit. Par sa qualité, son insolence, sa différence. Et que dire de ces personnages et petits détails nauséabonds ? Ils donnent la nausée ? Ah bon ?

© Eric Ghislain

CV

Email: stephanegillain@hotmail.com
Tél: +32 492 83 75 59


Education

  1. 1989 : Année préparatoire à l’art graphique, à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles.
  2. 1994 : Diplôme de l’enseignement artistique supérieur du 2ème degré - Ecole de Recherche Graphique (ERG) de Bruxelles (section : graphisme et image à structure pluridisciplinaire; option : illustration et scénario)

Exhibitions

  1. Juin 1996: exposition collective « Les enfants d’Orphées » organisée à l’orphelinat du Sacré-Coeur de Boussu par Le Chalet de Haute Nuit.
  2. Janvier 2000 : exposition personnelle au restaurant « Le Molign’Art » à Ermetonsur-Biert.
  3. Mai 2000 : exposition collective «Dessiner : s’évader dans la marge » au Chalet de Haute Nuit à Bruxelles.
  4. Mars 2007 : exposition collective « plin tub’’ » au Recyclart à Bruxelles.
  5. Novembre 2011 : participation à la Résidence d’artistes « Charleroi 1911-2011 » et exposition à Charleroi- Expo dans le cadre du centenaire de l’Exposition internationale de Charleroi





Questions? Remarks? Suggestions?

Do you want to discover more works of a given artist? More information about her or his career so far?

Don't hesitate, let us know.

We highly appreciate your interest and always respect your privacy.


Home   Artists   Exhibitions   Vernissages   About    Contact   Newsletter   Privacy Policy   Terms and Conditions

© 2012 - 2017 Bog-Art Contemporary. All rights reserved.